Les assurances emprunteur

L'assurance emprunteur souscrite pour garantir un emprunt permet d'être assuré en cas de décès

Les assurances emprunteur sont des garanties qui permettent de protéger un souscripteur de crédit immobilier et sa famille. En cas de décès, d’invalidité ou de perte de travail, c’est l’assureur qui rembourse la dette.

Assurance décès invalidité

L’assurance décès invalidité n’est pas une obligation légale, il s’agit d’une mesure qui permet à un établissement de crédit immobilier de garantir le prêt et de protéger l’emprunteur, en cas d’incapacité.

En effet, l’emprunteur conserve le Bien acheté en cas de décès ou d’invalidité, c’est la compagnie d’assurance qui doit alors faire face au remboursement.

Le décès de l’emprunteur

L’assureur rembourse le capital restant dû à l’établissement prêteur lorsque le décès de l’assuré est constaté par un médecin et attesté par un certificat. Ainsi, les héritiers bénéficient du Bien.

L’invalidité

L’invalidité peut être une incapacité permanente totale, une incapacité permanente partielle ou une perte totale et irréversible d’autonomie. La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie ou PTIA par exemple concerne les maladies graves ou les accidents qui empêchent définitivement le souscripteur de pratiquer une activité professionnelle qui génère des revenus. Elle inclut la troisième catégorie d’invalidité de la Sécurité sociale.

Il convient de noter qu’une invalidité doit être constatée par un médecin choisi par l’assureur, mais l’assuré peut effectuer une contre-expertise, en cas de désaccord.

Assurance perte d’emploi

L’assurance perte d’emploi est un contrat auquel une compagnie d’assurance rembourse le capital restant dû en cas de licenciement de l’assuré.

Il est recommandé de bien lire les clauses de ce type de contrat avant de s’engager. En effet, les assureurs le proposent généralement aux salariés de statut CDI. Certains exigent même une certaine ancienneté aux demandeurs.

En cas de licenciement, l’assuré doit monter un dossier constitué entre autres du contrat de travail, de la lettre de licenciement et de l’attestation destinée à l’organisme Pôle emploi.

Une fois le dossier approuvé, il appartient à l’assureur de rembourser la dette.