Qu’est ce qu’un crédit immobilier ?

Comparatif des offres de crédit immobilier

Le crédit immobilier est intéressant pour celui qui souhaite faire l’acquisition ou construire une maison. Il faut cependant en connaitre le fonctionnement, les divers frais y afférents ainsi que les possibilités de réduire le montant mensuel à rembourser. Le meilleur moyen est de faire des comparaisons de frais pour voir quel est l’établissement et le type de prêt le plus attractif.

Comparatif des offres de crédit immobilier

Le crédit immobilier est un emprunt destiné au financement des travaux sur un Bien immobilier ou son acquisition. Les offres liées à ce contrat diffèrent d’un organisme financier à un autre. Il appartient au souscripteur de savoir comparer les offres sur quelques points pour choisir celle adaptée à son projet.

L’assurance emprunteur

Les clients ont tendance à s’intéresser seulement au taux d’intérêt et à délaisser l’assurance emprunteur, qui est toujours rattaché au prêt immobilier. Il faut cependant en tenir compte car elle est finalement assez conséquente.

Les frais de garantie

Les frais de garantie sont nécessaires pour la mise en place du crédit. Ils sont couteux dans certaines banques, néanmoins il existe des options de négociation.

Le coût total du crédit

Le coût total du crédit pend en compte tous les frais liés au contrat. Il doit être bien étudié avant l’ouverture du contrat. Pour satisfaire les clients, les professionnels des finances ont mis en place des outils de simulation permettant de trouver l’offre idéale pour leur projet.

L’hypothèque du Bien

L’hypothèque est un droit accordé à un établissement de crédit en garantie d’un prêt immobilier. Il permet au créancier de saisir le Bien pour le rembourser lorsque la dette n’est pas épongée dans les délais du contrat. Voici des détails.

Comment mettre en place une hypothèque ?

L’hypothèque fait parties des mesures qui assurent la protection de l’établissement prêteur en cas de non respect des clauses du contrat par l’emprunteur.

Elle se souscrit devant un notaire et doit être publiée au service de la publicité foncière, ce qui nécessite naturellement des frais.

Les frais de l’hypothèque

La rémunération du notaire, l’autorité habilitée à établir cet acte, dépend du prix de vente de la maison. Néanmoins, il existe une grille tarifaire légale à respecter.

La déclaration de l’hypothèque au service de la publicité foncière nécessite des frais. A cela s’ajoute une taxe foncière au taux de 0,715%.

A noter que l’emprunteur peut rembourser intégralement le crédit pour faire lever l’hypothèque. Dans ce cas, il devra supporter des frais de mainlevée.

Les assurances emprunteur

Les assurances emprunteur sont des garanties dans le cadre des contrats de crédit immobilier, de crédit à la consommation ou de rachat de crédit. Elles protègent l’emprunteur en cas de décès, de pertes d’emploi ou d’invalidité.

Comment souscrire ?

La plupart des emprunteurs préfèrent souscrire leur assurance chez l’établissement prêteur pour éviter certaines démarches administratives, ce qui n’est pas toujours la meilleure solution.

La loi autorise chaque citoyen à souscrire son assurance dans l’organisme de son choix. Dès lors, il peut comparer différentes offres et choisir celle qui correspond à son projet et sa situation financière.

La comparaison peut se faire sur les Fiches Standardisées d’Information (FSI), qui contiennent les garanties d’assurance de chaque assureur.

Des solutions alternatives

Tout demandeur de crédit immobilier a obligation de souscrire à une assurance emprunteur, contrairement au crédit à la consommation.

Pour garantir son emprunt, on peut opter pour le nantissement de capital, l’hypothèque ou le cautionnement.

Le PTZ, Prêt à Taux Zéro

Le Prêt à Taux Zéro (TPZ) est un type de crédit aidé par l’Etat pour financer une partie des projets de rénovation, de décoration, d’agrandissement ou d’achat d’équipements de maison. Il doit être complété par d’autres prêts, tels que les prêts immobiliers, d’épargne logement ou d’accession sociale.

Les opérations concernées

Le PTZ concerne autant les logements neufs que les anciens. Sa principale condition est que le logement doit servir de résidence principale du souscripteur 12 mois après l’acquisition ou la fin des travaux.

Le remboursement

Le coût du Prêt à Taux Zéro dépend du coût des travaux ou de l’achat, ainsi que des honoraires de négociation. Il n’inclut pas la commission du notaire et les droits d’enregistrement.

La durée de remboursement est fonction de la zone géographique où se trouve le Bien, des revenus du bénéficiaire et de la composition du ménage. Elle est constituée d’une période de différé qui varie de 5 à 15 ans puis d’une période de remboursement comprise de 10 à15 ans.

Notre autre axe de domaine

Le crédit à la consommation